Grandes cultures

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

En région

Retrouvez les recommandations et les Bulletins de Santé du Végétal (BSV) de votre région

En polyculture-élevage en système maïs/blé, introduire luzerne ou prairie pour développer l’autonomie alimentaire du troupeau et réduire l’usage des phytosanitaires


Document


Actualité publiée le : 05/12/2018 Culture : Grandes Cultures Source : CAN DEPHY / Auteur : I.Felix - Arvalis Références : Extrait du document Regroupement de trajectoires DEPHY Ferme GC - Novembre 2018

Stratégie 10 : En polyculture-élevage en système maïs/blé, introduire luzerne ou prairie pour développer l’autonomie alimentaire du troupeau et réduire l’usage des phytosanitaires

Contexte : Exploitations à dominante d’élevage. Les successions culturales sont construites autour du maïs, le plus souvent ensilage, en alternance avec des céréales et ponctuellement avec d’autres cultures. Le colza d’une part, la prairie d’autre part ne sont jamais présents dans le système de culture à l’entrée dans le réseau. Hors système de culture, les prairies représentent 30 à 50 % des surfaces des exploitations.

Les agriculteurs optent souvent pour des traitements systématisés sur les cultures. De ce fait, si la succession de culture permet d’avoir des IFT initiaux modérés, les IFT par culture, parfois forts, justifient le classement « non économe » d’une majorité de systèmes.

Thèmes développés : Le système fourrager, moteur des évolutions dans les successions de culture, Le temps passé à récolter la luzerne est compensé par la baisse des surfaces en culture, Une amélioration confirmée de la fertilité du milieu, Peu d’évolution des conduites de culture Pour lutter contre les limaces

Trajectoires :

L. Terrien(85) - Semis direct et autonomie de l'exploitation

JC. Lemoine (49) - Modifier sa rotation pour diminuer les phytos et augmenter son autonomie alimentaire

JY. Briand (56) - Introduire de la luzerne sur les parcelles éloignées et viser un fongicide sur céréales : mieux pour le troupeau et moins de phytos

J. Enguehard (14) - Gagner en autonomie fourragère permet aussi de réduire l’utilisation des produits phytosanitaires

B. et B. Barbet (15) - Introduire des couverts végétaux pour éviter le glyphosate et récolter du fourrage en plus 

GAEC des Varennes (42) -Repenser son système de culture pour diminuer ses charges de mécanisation et d’intrants

P. Devergnes (24) - Maintenir un système économe en produits phytosanitaires sur un système à forte pression adventice

La sélection des systèmes de culture mis en avant dans ces fiches s’est appuyée sur une analyse des résultats obtenus en terme d’IFT et sur une appréciation par des experts sur la pertinence et la transférabilité du système retenu. Le système est retenu si un de ces critères ou une combinaison des deux est vérifié une baisse significative de la moyenne des IFT ou un IFT bas et stable (moins de 70% de la référence si elle existe)

Accès à la notice méthodologique "trajectoire"

Le regroupement des trajectoires par « famille » conduit à simplifier et parfois réduire les spécificités de chaque système, avec le risque de gommer de vraies innovations. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à revenir individuellement sur chaque fiche pour retrouver la richesse de chaque témoignage. Parmi les 92 trajectoires décrites, certaines d’entre elles comportent des traits communs. Ces traits ont été repérés et caractérisés de façon à rassembler, pour un contexte donné, des trajectoires faisant appel à des stratégies proches de réduction des IFT. Au total, ce sont 16 familles de stratégies d’évolution qui ont été décrites.

Accès à la notice méthodologique "regroupement de trajectoire"

Accès au document complet "Réduction de l’usage des produits phytosanitaires : stratégies mises en œuvre dans le réseau DEPHY FERME"